Ablation par cathéter

Le but de la procédure est d'isoler les veines pulmonaires au moyen d'un cathéter. Le grand avantage de cette méthode est que les arythmies cardiaques peuvent être déclenchées, mesurées et interrompues au moment de la procédure.
Katheter Ablation

Ablation au lieu d'un traitement à vie ?

Qu'est-ce que le contrôle du rythme ? 

Le contrôle du rythme est une stratégie thérapeutique qui tente agressivement de maintenir le rythme sinusal naturel du cœur. Pour ainsi gérer les symptômes et prévenir l'apparition de complications. Cela se fait d'abord par des ajustements du mode de vie, des médicaments, des cardioversions et enfin des ablations - notre compétence principale.

Ablation au lieu d'un traitement à vie ?

Des études modernes[1] montrent que l'ablation par cathéter donne de meilleurs résultats à long terme que les médicaments à vie. Surtout lorsque la prise de ces médicaments peut également causer des problèmes. Souvent, les patients souffrent autant des médicaments que des symptômes qu'ils tentent de prévenir. Les médicaments, ainsi que la cardioversion, ne peuvent apporter qu'une aide limitée à la fibrillation auriculaire. Le principe consiste en l'isolement des veines pulmonaires, car c'est la que trouve l'rorigine les étincelles qui peuvent declencher la fibrillation auriculaire. 

Cartographie 3D et ablation ciblée

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale. Grâce à un cathéter introduit dans le cœur par l'aine, il est possible d'obtenir une "cartographie 3D" - une carte électronique - de l'intérieur du cœur en direct (sur le cœur qui bat). Grâce à cette image précise de l'arythmie, le tissu responsable à l'intérieur du cœur peut être sclérosé de manière spécifique afin de mettre fin à l'arythmie. Cette procédure est appelée isolation de la veine pulmonaire.

Elektroanatomische 3D mapping vom linken Vorhof. Lungen Venen Isolation.

Image électro-anatomique de l'oreillette gauche. Les points rouges ont été ablatés. C'est là que les cicatrices se forment. Pour que les impulsions parasites (également en rouge) ne puissent plus plonger l'atrium (violet) dans le chaos électrique. Il s'agit d'une isolation de la veine pulmonaire (le Prof. Kottkamp a introduit cette technique dans le service de Rythmologie de la Clinique Hirslanden).

Radio-fréqunce (Eléctricité) ou Cryothérmie (Froid) ?

L'objectif est de créer une cicatrice en sclérosant le tissu. Cela peut se faire par la chaleur ou le froid. La chaleur est obtenue par un courant de radiofréquence, ce qui sclérose le tissu et les protéines du tissu modifient leur structure. C'est ainsi qu'une cicatrice est créée. Il est également possible d'obtenir le même effet en gelant, avec cette brûlure par le froid, une cicatrice est également obtenue.

Avantages

Le grand avantage de cette procédure, qui se déroule sous anesthésie locale en sommeil crépusculaire (anesthésie si désirée), est la possibilité de mesurer et de mieux comprendre les voies cardiaques. L'accès au cœur se fait par une ponction dans l'aine. Dans le même temps, la thérapie est lancée et les résultats sont ensuite contrôlés. Dans certains cas, et afin d'obtenir un résultat durable, plusieurs interventions peuvent être nécessaires.

Qui profite le plus?

Pour la fibrillation auriculaire paroxystique, l'ablation par cathéter est la méthode privilégiée pour supprimer les épisodes gênants de fibrillation auriculaire. Ces procédures ne sont pas très invasives, et les patients peuvent généralement rentrer chez eux après une nuit à l'hôpital. Dans certaines situations, il faut des interventions répétées pour améliorer les symptômes et gérer la fibrillation auriculaire. En cas de fibrillation auriculaire non paroxystique, la situation est différente et il faut partir du principe que, selon le patient, plusieurs interventions seront nécessaires. Dans cette constellation, la coopération avec les chirurgiens cardiaques est très intéressante.

Le "Heartteam" et le Patient

Les directives actuelles de la Société européenne de cardiologie recommandent la collaboration de différents spécialistes (cardiologue, électrophysiologiste et chirurgien cardiaque) dans le traitement de la fibrillation auriculaire afin d'obtenir un résultat optimal pour le patient. Cette collaboration s'appelle HeartTeam. Notre HeartTeam vous accompagnera sur ce chemin.

Références
  • Effect of Catheter Ablation vs Antiarrhythmic Drug Therapy on Mortality, Stroke, Bleeding, and Cardiac Arrest Among Patients With Atrial Fibrillation: The CABANA Randomized Clinical Trial - PubMed.gov 2. April 2019

FAQs

C'est quoi un Catheter?

Un cathéter est un instrument qu'un cardiologue peut faire avancer à travers l'aine d'un patient jusqu'au cœur. Avec un cathéter, on peut faire quelque chose à l'intérieur du cœur. Il peut s'agir de l'injection d'un produit de contraste pour réaliser une image morphologique avec des rayons X (angiographie). On peut aussi scléroser le tissu cardiaque à l'aide d'un cathéter.

Quelle est la durée d'une ablation our fibrillation auriculaire?

L'intervention est réalisée en sommeil crépusculaire (comme une gastroscopie). Pendant ce temps, nous insérons deux cathéters dans votre cœur. L'un sert à mesurer les voies et l'autre à délivrer l'énergie - l'ablation. À la fin de la procédure, les voies sont remesurées pour s'assurer que l'isolation de la veine pulmonaire a été efficace. La durée de l'intervention dépend de la compléxité de l'intervention faite. Cela varie de 1h a 3h.

C'est quoi la blanking period?

Ce délai (généralement 3 mois après l'intervention) est appelé ainsi car il ne permet pas d'évaluer l'évolution à long terme. Après l'ablation, il est possible que certaines cellules soient seulement anesthésiées et redeviennent actives après un certain temps - mais surtout, l'inflammation qui suit l'ablation est également un facteur de déclenchement de la fibrillation auriculaire - et il est nécessaire d'attendre que l'inflammation ne soit plus responsable du déclenchement de la fibrillation auriculaire. Par conséquent, dans cette phase, une tentative très agressive doit être faite pour stabiliser le rythme cardiaque. Cela se fait par une cardioversion et/ou des médicaments. Ceci est indépendant de la technique.
Ce site web utilise des cookies
Protection des données
Ok